Qu’est-ce qui est jeune et qui attend ?

par Nov 22, 2018

« 71%* des Millenials affirment préférer un rendez-vous chez le dentiste plutôt que d’écouter ce que les banques ont à leur dire ! »

S’adresser aux jeunes et comprendre leurs attentes est un vrai défi aujourd’hui pour les entreprises, et notamment dans le monde des services financiers. Selon leur âge, les enjeux pour des acteurs comme les banques sont différents.

Les 12-17 ans (5 millions d’individus) sont peu bancarisés. Les banques les approchent à travers leurs parents avec des offres destinées à la famille. Face à elles, certaines Fintechs se positionnent également sur cette cible en imaginant de nouveaux services, par exemple autour de l’accompagnement « éducatif » sur l’utilisation de l’argent et la gestion de l’argent de poche.

*(Source Yahoo Research EMEA – 2015)

Partager sur vos réseaux sociaux

Un exemple en provenance des UK : Go Henry

Il s’agit d’une carte de paiement destinée aux mineurs dès 6 ans. Cette carte est pilotée par les parents via une application mobile qui permet d’alimenter la carte et contrôler les dépenses de l’enfant. De son côté, l’enfant a lui aussi une application mobile pour suivre ses dépenses, mettre de l’argent de côté pour financer ses projets…

Les Fintechs

Les jeunes adultes 17- 34 ans (14 Millions d’individus) sont approchés et recrutés par les établissements financiers à des moments de vie particuliers : études supérieures, 1er emploi, 1er emménagement, mariage, 1er enfant …). La bataille avec les Fintechs qui inventent de nouveaux services dédiés aux usages des jeunes – banque en ligne, cagnottes entre copains, paiement peer to peer, crédit avec caution des amis ou de la famille, …- est particulièrement forte en ce moment.

Les banques traditionnelles ont forcément un déficit d’image sur cette cible et ont du mal à se positionner. Néanmoins, grâce au digital et aux nouvelles technologies (type IA) qui permettent plus de personnalisation dans la relation et plus d’interactions, les banques essayent de leur faire aimer le secteur bancaire.

Société Générale et Jam

Par exemple, cette approche intéressante autour de l’intelligence artificielle : l’annonce en juin 2017 de l’association entre la Société Générale et JAM – le chatbot des 18-30 ans qui revendique 100 000 inscrits et 150 000 messages reçus par semaine. Le partenariat avec la Société Générale a pour objectif d’apporter une expertise supplémentaire auprès des utilisateurs pour répondre à leurs questions sur l’argent au sens large. Transparent pour les utilisateurs, la Société Générale, présente en « sous-marin », souhaite capitaliser sur ce partenariat pour enrichir sa connaissance sur la cible.

Notre sélection des innovations  » Spécial Jeunes «

5, rue Saint-Georges,
75009 Paris
01 76 68 93 00
contact@quintess.fr

Plan du site

Accueil

Quintess Review

Panorama des Tendances

Interviews

Découvrir le site de Quintess

Nos réseaux sociaux